quartier latin • paris VIe

Tente camera obscura Vincent Chevalier à prisme ménisque

Camera obscura Vincent Chevalier à prisme ménisque, trépied à trois branches rigides, tablette circulaire, tente (non d’époque) en percaline noire avec double rideau. La tête optique date du tout début XIXème siècle, vers 1820. Elle porte gravée la rare mention : « Vincent Chevalier Ingénieur Opticien Quai de l’Horloge N°69 à Paris ». Ce dernier avait perfectionné le système à prisme qui a succédé à l’emploi du miroir. Initialement le prisme était de type convexe et il l’a fait évoluer vers celui de type ménisque. Ce dernier garantissait une réduction des aberrations optiques dans la reproduction des images. La tête optique prend place sur la partie supérieure d’un dispositif d’aide au dessinateur composé de la tente faisant office de chambre noire et d’une tablette circulaire destinée à recevoir l’image renvoyée par la camera obscura. Dimensions : Hauteur 185 cm ; Diamètre de la rondelle support en bois 27 cm. Très rare ensemble, fabriqué vers 1820, soit une vingtaine d’années avant la divulgation de la photographie environ.
La note de l’expert
Marque

Vincent Chevalier

Année

Ca. 1820

Pays

France

Prix

Sous différents angles

Contactez-nous

Vous avez un article similaire ?
Demandez une expertise

Ces objets pourraient aussi vous intéresser

Appareil photographique de reportage Klapp

Cet appareil de reportage Klapp avec son viseur sportif n’affiche(…)

Appareil photographique Klapp Murer Olympion

Appareil Klapp Murer Olympion vers 1930. Format 6,5×9 cm. Objectif(…)