ORME (Edward), An essay on transparent prints and on transparencies in general, London, The author, 1807.

ORME (Edward), An essay on transparent prints and on transparencies in general, London, The author, 1807 In-folio (6), VII-1-64-(3)-VII pages et 16 planches (dont 1 double et 7 imprimées recto-vero) ; demi-maroquin vert de l'époque, premier plat portant un large oval imprimé contrecollé rappelant le titre, l'auteur et la date d'édition (accroc au dos, coiffes et coins légèrement endommagés). Superbe exemplaire en stricte condition d'origine, à toutes marges, complet de toutes ses planches imprimées dans et hors texte (soit 20), et agrémenté d'une lettre autographe signée de l'auteur datée de 1804 à un destinataire inconnu. Bien que Rudolph Ackermann et Mary Darly aient publié quelques "transparent prints" avant les essais d'Edward Orme, il revient à ce dernier d'avoir généralisé et popularisé cette forme originale d'impression réhaussée en couleurs pour l'illustration, la décoration et la projection par transparence. Il lui revient surtout d'avoir donné, grâce au présent ouvrage publié en anglais et français, la théorie générale la plus complète des impressions transparentes. En 1800, les "estampes transparentes" avait bien sûr une fonction décorative et parfois éditifiante. Mais la pratique d'une mise en lumière de l'image imprimée et de l'éclairage par transparence, ainsi que la création d'un support spécifique (le papier vernissé) afin de rendre lumineuse une image fixe, font de ces estampes l'un des précurseurs de la projection et une étape importante dans la reproductibilité des images projetées (voir en particulier la planche 4, figures 7 et 8, représentant des "écrans transparents"). Outre cet évident rôle d'anticipation, le livre traite principalement, d'un point de vue technique, de la manière d'utiliser les vernis et couleurs les mieux appropriés pour chaque support et sujet. La double planche numéro 4 représente tous les supports sur lesquels peuvent être aposés les estampes transparentes : fenêtres à la vénitienne, stores, vitraiux, écrans transparents, couvres flambeau, écrans à main, ornments de cheminée, éventails, lampes suspendues ou de table, couvercles de chandelier, lanternes, etc. Afin de rendre perceptible les possibilités offertent par les "transparent prints", Edward Orne illustre son ouvrage de 20 estampes transparentes toutes imprimées, coloriées et vernis sur 10 feuilles différentes (dans et hors texte). Elles sont des exemples variées des différents types d'images et sujets alors les plus à la mode. En outre, une dernière planche, particulièrement fragile et ici dans un état parfait, comporte six morceaux de papier coloré pour vitraux dont chacun fut vernis sur une extrémité afin de faire voir ce que donnerait le papier une fois éclairé par transparence. Sur la page de titre, ex-libris manuscrit à Gore Ouseley (1770-1844). Il s'agit très probablement du diplomate, entrepreneur et linguiste anglais, spécialiste des langues orientales, qui séjourna longuement en Inde et en Russie. Très bon exemplaire, bien complet de la liste des souscripteurs, de ce livre superbement illustré en couleurs et d'une importance charnière avant la mise en mouvement de l'image au tournant des années 1820/1830. Vendu /Sold
La note de l’expert
Marque

ORME (Edward), An essay on transparent prints and on transparencies in general

Année

1807

Pays

Angleterre

Prix

Sous différents angles

Contactez-nous

Vous avez un article similaire ?
Demandez une expertise

Ces objets pourraient aussi vous intéresser

Lanterne magique Lapierre modèle « Riche » 49 cm !

Spectaculaire lanterne magique par Lapierre modèle « Riche ». La lanterne « Riche »(…)

Cinématoscope Jean Schoenner Circa 1900

Cinématoscope Jean Schoenner. Un modèle similaire figure dans les collections(…)

Kinora double à moteur mécanique

Ce Kinora double  à moteur mécanique est construit par British Mutoscope(…)

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Abonnez-vous à notre newsletter
ErrorHere