Homéos Jules Richard

L’Homéos inventé par Louis Colardeau et Jules Richard est breveté en septembre 1912. Il est le premier appareil stéréoscopique vendu au monde utilisant le film 35 mm. Il utilise des bobines de 1,20m permettant 25 poses stéréoscopiques (format 18x24 mm).  A l’image des appareils de la maison Richard, il est construit en laiton argenté, oxydé, verni. Le carter de protection est en aluminium gainé maroquin. Le système d’obturation bénéficie du régulateur de vitesse « Chronomos », permettant des vitesses jusqu’au 1/250°. L’armement s’effectue par levier papillon, pour la pose et l’instantané. L’appareil possède cinq possibilités de diaphragme ; leur mode de sélection s’effectue par blocage d’un petit levier sur un peigne indexé pivotant situé sur le dessus. L’appareil est également muni d’un compteur de vues automatique et d’un niveau à bulle. Le bon positionnement du film s’effectue par clé d’enroulement et bouton de réglage de la tension. Sur le dessus du bouton de déclenchement se situe une double griffe sur laquelle il est possible de fixer un déclencheur souple ou un Cunctator pour la prise de vue en mode automatique différé. L’appareil est muni de deux viseurs type newton collimaté. Notre Homéos possède son étui d’origine en cuir brun, ainsi que quelques bobines de film en cuivre (brevet 1913) et surtout sa rare notice d’utilisation. Notre exemplaire porte le numéro de série 80. Il est en bel état d’usage, dénotant une bonne utilisation de cet appareil innovant pour l’époque.

La note de l’expert
Marque

Homéos Jules Richard

Année

Ca. 1920

Dimensions

Film 35 mm

Prix

Sous différents angles

Ces objets pourraient aussi vous intéresser

Edmond Bloch Le Viallis

Le Viallis est un appareil stéréoscopique de type « à combinaisons ».(…)

Taxiphote Jules RICHARD 45×107

Taxiphote Jules RICHARD 45×107 à pan coupé dit « Modèle Simplifié »,(…)

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Abonnez-vous à notre newsletter
ErrorHere